Skip navigation

L’arbre

Tout seul,
Que le berce l’été, que l’agite l’hiver,
Que son tronc soit givré ou son branchage vert,
Toujours, au long des jours de tendresse ou de haine,
Il impose sa vie énorme et souveraine
Aux plaines.

Emile Verhaeren

2 Comments

  1. Quelle Lumière!! ((-:
    j’ai moi aussi un blog de Poésie (pas les miennes) et pas artiste pour un sou ))-: puis-je « emprunter » cet arbre en citant bien-sûr ce blog?
    moi je suis ici:
    http://arbrealettres.wordpress.com/
    et là:
    http://arbreaphotos.wordpress.com/
    Merci et bravo l’Artiste!
    Ch


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :